ACTU / Réuni le 21 décembre le CNESER a voté contre le projet gouvernemental de formation des enseignants par 35 voix contre et 3 pour (Medef et Uni).

.

Une motion déposée par la Fsu, le Se-Unsa, la CGT, le Sgen, les autonomes, et l'Unef  a recueilli 27 voix. Elle dénonce "l’entêtement gouvernemental consistant à entraver les capacités de l’université à développer des formations de haut niveau intégrant disciplines universitaires et savoirs professionnels en lien avec la recherche, alliant les potentiels avérés des UFR et des IUFM -dont le maillage territorial est un atout-, et s’appuyant sur des concours nationaux. Il est inacceptable de réduire la formation professionnelle à quelques modules complémentaires ou à de très courts stages et de bouleverser l’ensemble de l’offre de master existante au détriment de la recherche. Par ailleurs, l’absence d’aides financières conséquentes pour les étudiants dont la durée d’études s’allongera, risque de faire régresser un peu plus la diversité sociale et décourager les jeunes issus des milieux populaires de choisir le métier d’enseignement".

.

Le texte de la circulaire fixe les principes généraux d'organisation des cursus en termes assez vagues. La formation proclame qu'il ne "saurait y avoir de master sans un adossement à une équipe de recherche" mais affirme aussi que les masters "intégreront une forte composante de formation professionnelle". Celle-ci prévoit des stages d'observation et de pratique accompagnée puis des stages en responsabilité. L'étudiant doit à la fois acquérir une culture scientifique, disciplinaire ou pluridisciplinaire et professionnelle, le tout en deux ans, ce qui semble une gageure. Comme l'affirme Jean-Louis Auduc dans son analyse, " indiquer, notamment pour les admissibles des concours du second degré, qu’ils pourront dans le court laps de temps imparti « se préparer aux épreuves d’admission, grâce à des enseignements spécifiques et aux stages en responsabilité, parallèlement  aux épreuves et travaux permettant l’obtention du master », c’est les placer devant un choix impossible qui ne peut qu’entraîner des conflits et des différenciations entre les universités". Encore les étudiants sont-ils susceptibles d'effectuer aussi un stage en entreprise… Dans cette situation, c'est bien la formation professionnelle qui risque de souffrir.

.

Motion Cneser

La circulaire officielle

 

Source Café Pédagogique

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2009/12/28122009Accueil.aspx

.

.

.